Monthly Archives: October 2013

Nepal

RS Buddha Stupa, Kathmandu, NepalSo here I am. In Kathmandu, a Monday night, I just got back my passport with a brand new Indian visa inside and I am about to go south for a few days of Nepalese discoveries before crossing the border. So… That was 10 days of wandering in the steaming, teeming, disorienting streets and alleys, their colorful concrete walls bleeding in the dust while hundreds, thousands of women and men and kids from here or sometimes from there, saris, micro- buses, motorcycles, taxis, rickshaws and a few cows, were jostling, vibrating with honks under the sun. That was the smiles of people and finally being able to have a conversation with anyone, everyone speaking english, and making new friends every 50 meters (although they often try to get something from you, it’s still a shared cup o tea!). That was tree or four journey to the Indian embassy, beautiful mandalas, a lot of Dahl-Bat, of Momos and Masala-Tea. (respectively: rice with curry and lentil soup, ravioli with vegetables and spiced milk tea (cinnamon and ginger I think)).RS Bouddha Park Kathmandu That was Stupas, temples, golden statues, thousands of colorful prayer flags floating in the wind, a melting pot of Hinduism and Buddhism, monks waking you up at 5am with their microphoned prayers and mantras and then monkeys, a monkey drinking from the bottle, a monkey licking an ice cream cone, monkeys walking, cush, on rooftops instead of trees since the neverending advancement of the city. I rather liked Kathmandu… All around it: those wooded mounts.

A few kilometers away from the bustle of the city was a National Park on which, during a day of hiking with a group of couchsurfers, I couldn’t manage to decide whether I’d rather see or not see a leopard, I glimpsed a black and white monkey disappear into huge tree branches and tried to stay away from spiders and leeches. At the top of the mountain, we gazed a snowy peak, alone, cut on the skyline during a cloudy breakthrough.

RS Lake in PokharaIn Pokhara, I joined a friend met in Yangshuo in China around a plate of Momo, made ​​a little trip on the lake and then climbed up to the “white stupas for world peace” for a privileged view of the Himalayas.

The next day was spent in Lumbini, Buddha Sakyamundi‘s birthplace, meditating at the foot of an ancient tree.

Goodbye Nepal, or rather see you later, it was short but intense, it was fantastic! I’ll be back one day to visit more deeply and might then be able to do a trek, perhaps even, who knows … to the Everest Basecamp ?

[fsg_gallery id=”12″]

RS Buddha Stupa, Kathmandu, NepalM’y voici donc. A Katmandou, un lundi soir, je viens juste de récupérer mon passeport avec un visa Indien flambant neuf à l’intérieur et m’apprête à partir vers le sud pour quelques jours de découvertes Népalaise avant de franchir la frontière. Voila 10 jours de vagabondages dans ces rues et ruelles fumantes, grouillantes, déboussolantes, ou les murs de béton bariolés déteignent sous la poussière alors que des centaines, des milliers de femmes et d’homme, de gosses d’ici ou parfois d’ailleurs, des saris, des micro-bus, des motos, des taxis, des tuk-tuks et quelques vaches, se bousculent, vibrants, à coups de klaxons sous le soleil. Voila le sourire des gens, pouvoir enfin entretenir une conversation avec n’importe qui, tous parlants anglais et se faire de nouveaux potes tous les 50 mètres (bien qu’ils essayent souvent de tirer quelque chose de vous, c’est toujours une tasse de thé partagée !). RS Bouddha Park KathmanduTrois-quatre allés-retours- à l’embrassade indienne, de magnifiques mandalas, pas mal de Dalh-Bat, de Momos, et de Thé-Masala. (respectivement du Riz-curry avec soupe de lentilles, des raviolis aux légumes et du Thé au lait épicé (cannelle et gingembre je crois)). Des Stupas, des temples, des statues dorées, des milliers de drapeaux de prières colorés flottants dans le vent, melting-pot de Bouddhisme et d’Hindouisme, des moines vous réveillant à 5h par leurs prières et mantras microphoniques et puis des singes, un macaque qui boit à la bouteille, un macaque qui lèche un cornet de glace, des macaques se promenant, pépères, sur les toits à défaut des arbres depuis l’incessante avancée de la ville. Katmandou me branche assez. Et tout autour, ces montages boisées.

A quelques kilomètres de la frénésie de la ville se situe un parc National où, lors d’une journée de randonnée avec un groupe de couchsurfers, je n’arrivai pas à décider si je préférerai voir ou ne pas voir de léopard, j’apercevais des singes noirs et blanc disparaître entre les branches d’immenses arbres et tentais de me tenir à distance des araignées et des sangsues. Au sommet de la montagne, nous contemplâmes un pic enneigé, seul, découpé sur la ligne horizon lors d’une percée nuageuse.

RS Lake in PokharaA Pokhara, je retrouvai une amie rencontré à Yangshuo en Chine autour d’une assiette de Momo, fis une petite virée sur le lac puis grimpai jusqu’au « stupas blanc pour la paix dans le monde » pour une vue privilégiée de l’Himalayas.

Le lendemain je passai la journée à Lumbini, le lieu de naissance de Bouddha Sakyamundi et méditai au pied d’un arbre millénaire.

Adieu Nepal, ou plutôt à bientôt, ce fut court mais intense, ce fut fantastique ! Je reviendrai un jour `pour visiter plus en détail et, qui sait, serai peut être alors en mesure de faire un trek… jusqu’au campement de l’Everest ?

[fsg_gallery id=”12″]